S'abonner à la newsletter

En 1 clic

Glissez pour défiler

Achat d’un broyeur de végétaux, Colleret montre l’exemple !

Afin de répondre aux exigences législatives et environnementales, la commune de Colleret a récemment fait l’acquisition d’un broyeur de végétaux. Une démarche accompagnée par l’Agglo qui s’inscrit dans deux contextes :

Grâce à la convention d’utilisation partagée signée ce vendredi 26 février, Colleret fera profiter de son nouvel équipement à cinq autres communes rurales :  Aibes, Bousignies-sur-Roc, Cerfontaine, Ferrière-la-Petite et Obrechies.

Une initiative de la commune, un accompagnement de l’Agglo 

Colleret a pris contact avec la CAMVS pour l’achat mutualisé d’un broyeur de végétaux avec les 5 communes limitrophes. Après plusieurs rencontres entres les communes et la CAMVS, Colleret s’est portée acquéreur du matériel au nom du groupement. Grâce à l’accompagnement de l’Agglo dans le montage des dossiers, l’Agence de l’Eau a subventionné l’achat du broyeur à hauteur de 50% !

broyeur-vegetaux-utilisation-partagee

26 fév. : signature pour l’utilisation partagée du broyeur.

Dans le cadre de l’Opération de Reconquête de la Qualité de l’Eau (ORQUE), l’Agglo dispose d’un outil créé par l’Agence de l’Eau Artois-Picardie (AEAP) et la Région permettant d’accompagner techniquement et financièrement les communes dans la transition vers le zéro-phyto : la charte d’entretien des espaces publics.

Les communes signataires doivent réaliser un certain nombre d’actions (plan de désherbage, diagnostic des pratiques, communication,…) en contrepartie l’AEAP et la Région subventionnent l’achat d’un matériel alternatif (à hauteur de 10 000€ par commune). Dans le cas de l’achat du broyeur, l’enveloppe a été déplafonnée du fait de la mutualisation.