S'abonner à la newsletter

En 1 clic

Glissez pour défiler

1ère formation du club des goûteurs d’eau

Suite à l’appel à candidatures réalisé en 2014 en lien avec Eau et Force, la 1ère formation des goûteurs d’eau a eu lieu samedi 9 avril. Le but ? Permettre aux ambassadeurs de l’eau potable sur le territoire d’identifier les zones où l’eau a un goût plus ou moins prononcé. Dans la mesure du possible, Eau et Force pourra y apporter des solutions techniques pour estomper le goût.

La perception du goût

La perception du goût viendrait à 80% par la voie rétronasale, à 10% par la voie nasale directe et à 10% seulement par les papilles gustatives. L’odorat est donc très important dans la dégustation.

L’eau n’est pas inodore et sans saveur. Chaque eau à l’état naturel possède un goût qui dépend en partie de sa composition minérale. L’altération du goût dans un réseau d’eau de boisson peut provenir :

  • de la ressource en eau elle-même par les micropolluants en quantité infime (métaux, composés d’origine humaine et industrielle…), la dégradation des végétaux et la prolifération algale, ainsi que les sels dissous (chlorure de sodium, de magnésium et de calcium, de bicarbonate de soude et de calcium et sulfate de magnésium et de calcium). Les sels minéraux sont la principale source de saveur de l’eau.
  • du traitement et/ou des canalisations, du réseau de distribution privé.
goûteurs d'eau

Les goûteurs d’eau savent maintenant identifier les différents goûts de l’eau potable

À quoi sert le chlore ?

Le chlore garantit la qualité sanitaire et ne représente aucun danger pour la santé. Il agit comme un conservateur alimentaire et protège l’eau de toute contamination. La dose de chlore injectée correspond à une goutte pour cinq baignoires. Pour estomper le goût de chlore dans l’eau de robinet, il faut la laisser décanter une heure dans une carafe.

Prochaine étape pour les goûteurs d’eau

Chaque mois, les membres du club goûteront chez eux l’eau du robinet, ils donneront ensuite leur avis sur le site www.goutdeleau.com. Dans le cas où plusieurs goûteurs repéreraient un goût trop marqué dans leur eau, Eau et Force pourrait intervenir sur le réseau pour estomper ce goût. Une nouvelle formation aura lieu dans quelques mois pour continuer à améliorer la technique des goûteurs.