S'abonner à la newsletter

En 1 clic

Glissez pour défiler

Travaux d’envergure à la station d’épuration du Verger à Maubeuge

Mi-novembre, l’Agglomération a réalisé des travaux de grandes ampleurs au sein du Verger, sa station d’épuration à Maubeuge. Sur à peine deux semaines, les 1680 diffuseurs d’air des deux bassins biologiques du site ont été remplacés ; une étape indispensable pour optimiser le traitement de la pollution de l’eau et réaliser des économies d’énergie.

Placés sur des rampes dans le fond du bassin, les diffuseurs d’air oxygènent l’eau permettant ainsi aux bactéries de se nourrir des impuretés. Ces dernières sont transformées en boues pour être ensuite séparées de l’eau.

Malgré un entretien annuel minutieux, ces diffuseurs finissent par « éclater » au bout d’environ 7 ans. Dès lors, les bulles produites sont trop grandes et l’oxygénation du bassin n’est plus réalisée correctement. Le traitement perd alors en qualité et ne permet pas de répondre aux normes fixées par l’Agence de l’Eau qui doivent absolument être respectées avant le rejet vers le milieu naturel (taux de nitrate, d’ammonium…).

Au-delà de l’optimisation de la qualité du traitement, le remplacement des diffuseurs d’air permet de réaliser des économies d’énergie. Lorsque ces derniers sont endommagés, les surpresseurs, considérés comme les poumons de la station d’épuration, doivent fonctionner beaucoup plus longtemps pour atteindre le seuil d’oxygène attendu (5mg/l). Avant les travaux, les surpresseurs fonctionnaient environ 14h par jour contre 8 à 9h maximum aujourd’hui. En sachant qu’un bassin nécessite la mise en marche de deux surpresseurs consommant plus de 100kWh chacun, l’économie réalisée sera non négligeable !

À noter également, qu’une partie des travaux a été réalisée par des plongeurs scaphandriers afin de ne pas vider les bassins et permettre une continuité de traitement tout au long de l’intervention.

Les coûts de l’opération :

  • Matériel : 30-35€ par diffuseur
  • Installation : environ 100 000€ (location de la grue, scaphandriers, techniciens…)