S'abonner à la newsletter

En 1 clic

Glissez pour défiler

Lancement de l’expérimentation de la collecte du verre en apport volontaire !

À partir de mars 2019, trois communes participeront à l’expérimentation de la collecte du verre en apport volontaire (Aulnoye-Aymeries, Cerfontaine et Sassegnies). Mais pourquoi une telle décision ? Quels changements dans le quotidien des habitants ? On vous dit tout !

Mieux trier pour réduire les coûts de collecte et l’impact sur l’environnement

Sur le territoire, trois communes se sont portées volontaires afin d’expérimenter la collecte du verre en apport volontaire. Cette expérimentation, proposée par l’Agglomération dans le cadre de sa compétence, a été retenue pour des raisons environnementales et économiques. En effet, le système de bacs bi-compartimentés ne semble plus adapté aux besoins des habitants. En seulement 3 ans, le taux de collecte du verre a baissé de près de 10% et vous remarquerez que la partie destinée au verre est sous exploitée tandis que le compartiment des emballages recyclables est fortement utilisé. De plus, cette tendance ne fera que s’accentuer au vu de l’obligation réglementaire pour l’extension des consignes de tri qui sera appliquée dès 2022.

La collecte du verre en porte en porte a également une incidence non négligeable sur la qualité du tri. En effet, les bacs sont montés à plus de 3m du sol pour être déchargés dans les camions, ce qui provoque des erreurs de tri et diminue la quantité du verre recyclé, en raison de la casse. Ainsi, il est redirigé vers un centre d’incinération (mauvais impact environnemental et financier).


Bon à savoir !

  • La collecte du verre en porte-à-porte coûte 108€ la tonne contre 34€ en apport volontaire
  • 5% des erreurs de tri sont liés aux seuls faits que les bacs soient compartimentés.
  • Performances de tri : 27,7 kg de verre par an et par habitant sur le territoire contre 35,4kg à l’échelle du département (soit -20%)
  • Le verre est recyclable à l’infini, ce qui ne nécessite pas de puiser dans d’autres ressources… Sa revalorisation est donc importante pour l’environnement !
  • En France, 80% des ménages ont déjà adopté la collecte du verre en apport volontaire.

En pratique

Installation des colonnes à verre

À partir du 26 février, une quarantaine de points d’apport volontaire sera installée sur les 3 communes. L’emplacement des colonnes a été défini afin de permettre le dépôt de vos emballages en verre en tenant compte au maximum de votre quotidien (proximité avec les grands axes et vos lieux de vie : écoles, commerces, administrations…).

Le retrait de la cloison de séparation

Les équipes de l’Agglomération procéderont prochainement au retrait de la cloison séparant les emballages recyclables du verre. Cette opération sera réalisée le :

  • Lundi 25 mars 2019 pour les habitants d’Aulnoye-Aymeries
  • Jeudi 28 mars 2019 pour les habitants de Cerfontaine et de Sassegnies

Exceptionnellement, merci de bien vouloir laisser votre bac (même vide) devant votre habitation jusqu’à l’intervention des techniciens.

Les consignes de collecte

Pour vous accompagner dans ce nouveau mode de collecte, l’Agglo et les ambassadeurs se tiennent à votre entière disposition :

Par téléphone, au numéro unique : 03 27 53 01 00 (du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, jusque 16h30 le vendredi)

Par mail sur : ecologie.urbaine@amvs.fr

Retrouvez également toutes les consignes de tri sur notre guide du tri en ligne (PDF téléchargeable)

Quelques a priori…  

La collecte du verre en apport volontaire, c’est une régression !

Non. La collecte s’adapte simplement au mode de vie des habitants. Sur les dernières années, la collecte du verre a baissé de 10% ! Le coût de la collecte du verre en porte à porte est 3 fois plus cher et de moindre qualité  Ce constat a d’ailleurs amené aujourd’hui plus de 80% des collectivités à s’équiper de colonnes de verre.

Décloisonner mon bac, ce n’est pas utile

Si. En 2022, l’extension des consignes de tri aura pour conséquence l’augmentation significative des emballages triés. Ainsi, le décloisonnement des bacs permettra d’augmenter leur capacité tout en évitant de procéder à un remplacement s’avérant très coûteux.

Les points d’apport volontaire vont dégrader l’espace public

Non. Afin d’optimiser l’intégration des colonnes à verre dans la paysage urbain, l’esthétisme de ces équipements a fait partie des critères principaux de choix. De plus, le prestataire retenu veillera à ce que les abords des points d’apport restent le plus propre possible. Néanmoins, nous comptons sur le civisme de chacun d’entre vous pour respecter cet espace.

Les seniors et les personnes en situation de handicap auront des difficultés

Non. Les points d’apport volontaire vont être installés à des endroits stratégiques, comme par exemple à proximité des supermarchés. Ainsi, les personnes âgées pourront déposer leur verre en effectuant leurs achats. Pour les personnes présentant un handicap, des colonnes PMR seront disponibles avec un accès simplifié à la trappe.

Il y aura plus de nuisances sonores

Non. Bien que la dépose du verre puisse engendrer des nuisances, les colonnes seront insonorisées afin de ne pas dépasser 85 décibels, soit l’équivalent d’un bruit d’aspirateur ou d’une sonnerie de téléphone portable. Concernant le ramassage de colonnes, il sera exclusivement programmé en journée.