S'abonner à la newsletter

En 1 clic

Glissez pour défiler

L’Agglo reconnue « Meilleure intercommunalité de France pour la biodiversité 2019 »

Lancée en 2010, l’opération « Capitale française de la Biodiversité » valorise les actions des collectivités territoriales en faveur de la biodiversité.

Cette année, la Métropole de Lyon a décroché le titre de « Capitale française de la Biodiversité ». Elle succède alors à Besançon. Lille avait, quant à elle, été nommée à ce titre en 2012.

Cette année encore, la Communauté d’Agglomération Maubeuge-Val de Sambre a été sélectionnée. Après avoir reçu le diplôme « Agglomération Nature », avec 3 libellules sur un maximum de 5 les trois dernières années, la CAMVS a été récompensée en tant que « Meilleure intercommunalité pour la biodiversité 2019 » à l’occasion de la cérémonie organisée le lundi 18 novembre au Ministère de la Transition Ecologique à Paris.

La collectivité a bien identifié deux des impacts majeurs du changement climatique pour son territoire, tout particulièrement du fait des épisodes de pluie intense : l’érosion des sols agricoles qui entraînent coulées de boues et perte de productivité, et le risque d’inondation.

La création de haies et bandes enherbées avec les agriculteurs est une réponse positive qui s’avère efficace pour lutter contre les coulées de boues. Ces espaces plantés offrent également gite et couvert à une faune diversifiée. Monsieur François Demeure, agriculteur du territoire, dont l’exploitation a été visitée par le comité de sélection, est un parfait exemple de cette prise de conscience et de cet engagement pour la biodiversité.

Dans un contexte de désindustrialisation massive, la CAMVS a engagé avec de nombreux partenaires associatifs et institutionnels la renaturation de friches industrielles. Des espaces bâtis qui ont ainsi été dépollués, désimperméabilisés et rendus à la nature spontanée. Après quelques années, ces anciennes friches deviennent de véritables cœurs de nature et une source de fierté retrouvée pour les habitants. Intégrées au schéma de la trame verte et bleue locale que la collectivité a identifié et cartographié, ces friches renaturées ont aussi une fonction de rétention des eaux pluviales et d’écrêtage des crues, limitant le risque d’inondation. De belles actions en faveur de la biodiversité récompensées.