S'abonner à la newsletter

En 1 clic

Glissez pour défiler

Qu’en était-il de la qualité de l’air sur le territoire de l’Agglo en 2019 ?

Le bilan territorial 2019 de la qualité de l’air sur la Communauté d’Agglomération Maubeuge-Val de Sambre est désormais disponible et présente, pour la première fois, les cartes régionales de modélisation fine échelle pour les particules PM10 et PM2.5, ainsi que pour le dioxyde d’azote.

La modélisation consiste à simuler les concentrations de polluants atmosphériques à différentes échelles de temps, géographiques et pour divers polluants. La modélisation fine échelle régionale se base sur un ensemble de paramètres (émissions de polluants, météorologie, topographie, réactions chimiques des polluants, …) et est ajustée par les mesures des stations. Elle permet de produire des cartes de concentration moyenne annuelle pour les particules PM10, PM2.5 et le dioxyde d’azote NO2, à 25 m de résolution pour l’ensemble de la région, et de faire apparaître les phénomènes de proximité jusque là réservés aux territoires couverts par des modélisations urbaines.

Grâce à ce nouveau format, vous retrouverez les principales informations et des cartes interactives sur la qualité de l’air en 2019 sur le territoire et sur la région dans les différents onglets. De plus, vous pourrez accéder à des informations en temps réel.

Pour voir le bilan territorial 2019 complet, cliquez ici.

Ce qu’il faut retenir :

Sur l’Agglomération, la qualité de l’air s’est globalement améliorée en 2019, les indices Atmo oscillant entre “bons et “très bons” 304 jours sur 365, soit 83% de l’année.
Les teneurs en particules en suspension (PM10) et en dioxyde d’azote (NO2) ont respectivement diminué de 45% et 35% par rapport à 2009 ; contre une diminution de 32% et 35% pour la Région. Les concentrations en ozone (O3), quant à elles, se caractérisent par un maximum en moyenne annuelle à 48 μg/m3 en 2019, soit une augmentation de 2% par rapport à 2009 pour le territoire et de 13% pour la Région.

La hausse du nombre d’épisodes de pollution amorcée en 2018 se poursuit en 2019 avec 51 journées contre 36 en 2018 sur la région des Hauts-de-France. Le département du Nord est le plus concerné par ces épisodes. Les particules sont responsables de 30 jours, dont 4 jours de déclenchement du niveau d’alerte. Il est également touché par des doubles épisodes de pollution par l’ozone et les particules simultanément durant les périodes caniculaires de juillet et d’août.

Retrouvez plus d’informations sur le site d’Atmo Hauts-de-France
ou par mail : contact@atmo-hdf.fr