S'abonner à la newsletter

En 1 clic

Glissez pour défiler

Une Agglo de services et de projets pour le territoire

Entre développement des projets et services directs à la population, les agents de l’Agglomération travaillent au quotidien pour le territoire et ses habitants. En quelques lignes, non exhaustives, ce dossier présente les actions mises en place ces 5 dernières années.

Vous croisez des agents de l’Agglo, sur les 665 km de voirie ou les 955 km de réseaux d’assainissement entretenus par la collectivité, dans les 4 piscines intercommunales, à la micro-crèche à Colleret ou encore lors d’évènements de grandes envergure. Mais derrière ces compétences connues de tous, se cachent d’autres services, dits « services supports » qui accompagnent la réalisation des projets, comme le service juridique, le service marchés publics, les ressources humaines…

Certains projets ne sont pas encore achevés mais structurent le paysage du territoire de demain. C’est le cas du Plan Local d’Urbanisme intercommunal dont l’arrêt de projet est en cours d’enquête publique, des pôles gare de Maubeuge et Jeumont mêlant logements ; commerces et/ou activités de loisirs en cours de réalisation, le Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine dont le montant de l’investissement donnera un nouveau visage aux quartiers concernés.

Le travail de l’Agglomération ne pourrait pas être réalisé sans la participation de ses communes membres, de nombreux partenaires institutionnels ou locaux qu’il est important de souligner.

SOMMAIRE

Cliquez pour aller directement à la rubrique

  1. Une Agglo d’échanges, de dialogue et de partage
  2. Une Agglo innovante, créative et en mouvement
  3. Une Agglo dynamique et accueillante
  4. Une Agglo solidaire
  5. Une Agglo responsable
  6. Une Agglo connectée

 

L’Agglomération a à cœur de renforcer le lien avec les habitants et la proximité du service public avec :

  • L’ouverture du Pôle accueil en 2017
  • L’utilisation des réseaux sociaux et de la nouvelle application mobile
  • Un nouveau magazine plus proche des habitants
  • Les maisons de justice et du droit, rattachées au service santé, très dynamiques dont la fréquentation ne cesse d’augmenter. Déménagement de la maison de justice et du droit d’Aulnoye-Aymeries pour plus de proximité, de visibilité et d’accessibilité.
  • La création des conseils citoyens composés d’habitants et d’acteurs locaux

 

L’échange et le dialogue passent aussi par la coopération transfrontalière notamment dans le cadre de la TVBuOnAir, avec un programme franco-wallon proposant des chantiers de renaturation ou encore dans le cadre du Pôle métropolitain qui intègre l’Agglomération dans un ensemble influent de 600 000 habitants (pour peser dans les décisions à l’échelle régionale).

Grâce à l’accompagnement des services Développement économique et Aménagement de l’Espace, l’Agglomération se place comme guichet unique pour les entreprises :

  • Acquisition de la ruche d’entreprises afin d’y conserver les entreprises hébergées et d’y installer le service Développement économique qui accueille 23 sociétés et 86 emplois.
  • Accompagnement de 50 projets dans l’industrie, l’économie sociale et solidaire, le service ou le commerce, ce qui représente un investissement de 713 millions d’euros par les entreprises, 4 800 emplois maintenus et 725 emplois créés.
  • Accompagnement financier de 12 entreprises à hauteur totale de 108 935 pour créer 99 emplois et en maintenir 220.
  • Aménagement de zones d’activité
    • Accompagnement de l’aménagement de 7ha sur la zone d’activité de Beaufort
    • Concrétisation du projet de la Marlière à Feignies dont les travaux démarrent en décembre 2019
    • Réhabilitation des zones d’activité existantes pour permettre le développement d’activité (rue de l’industrie à Jeumont, pont de Desvres à Louvroil, rond-point des longenelles, prolongation rue de la résistance Louvroil/Maubeuge) pour un total de 4 374 077€.
  • AMVS invest, Outil de marketing territorial, créé par les services de l’Agglomération regroupant l’ensemble des activités économiques de l’Agglo et proposant des modules facilitant la recherche d’entreprises, de formations professionnelles ou encore de terrains disponibles et viabilisés. C’est 800 visiteurs par mois et 100 entreprises référencées.

 

L’Agglo a également ouvert une large concertation autour du Plan Local d’Urbanisme intercommunal avant l’arrêt de projet en 2019 et le lancement de l’enquête publique.

Les services Culture, Sport, Politique de la ville, Jeunesse, Habitat et Tourisme de l’Agglo travaillent avec de nombreux partenaires pour faire du territoire, un lieu accueillant où il fait bon vivre :

« La culture partout et pour tous »

  • Mise en place du schéma intercommunal des équipements collectifs impliquant
    • Une démarche de mutualisation des associations culturelles pour travailler de façon partagée et concertée. Les 10 associations culturelles et l’Agglomération ont signé une charte d’engagement réciproque.
    • La Gare numérique comme lieu incontournable du territoire en matière de culture. De grand évènements y sont organisés : Gare à vous ! qui a réuni depuis sa création 5 580 personnes et les Holiday Camps et pavillon d’été qui ont mobilisés 3 200 personnes.
    • Futur projet de l’Agglomération le Pôle des Musiques Actuelles sera un lieu de vie ouvert sur le territoire et ressources pour les initiatives locales : soutien des équipes artistiques locales, nationales et internationales, soutien à la pratique amateur, politique tarifaire adaptés aux réalités socio-économiques, …

 

Le sport

  • Avec l’ouverture du complexe aquatique l’Émeraude, le schéma intercommunal des équipements sportifs, adopté en 2018, acte la fermeture de deux équipements aquatiques, les travaux d’entretien de plus de 500 000€ dans les autres piscines et le lancement d’études de faisabilité pour les projets de patinoire et d’Aréna.
  • L’Agglomération mène une démarche volontariste d’accompagnement des clubs intercommunaux ayant de très bons résultats en haut niveau. En 2019, 333 500€ ont été votés.

 

La prévention

  • Actions mises en place pour les jeunes exposés à la délinquance : le théâtre santé touchant 3000 jeunes chaque année et la formation des professionnels. Une nouvelle stratégie territoriale de Sécurité et de prévention de la Délinquance a été validée donnant la ligne à suivre.
  • Création d’un guide d’accès aux droits et d’aide aux victimes
  • Visite du nouveau Président du Tribunal de Grande Instance symbole du partenariat renforcé avec ce dernier se traduisant par un projet de convention structurant les missions confiées au Maisons de Justice et du Droit et le fonctionnement de celles-ci.
  • La lutte contre les radicalisations avec plusieurs conférences de personnes renommées dans le cadre des semaines « du vivre ensemble » et « de solidarité ».
  • Organisation d’un forum « sécurité routière » à destination des jeunes touchant 1200 et 1400 élèves chaque année.
  • Installation de panneaux indicateurs de vitesse sur les communes dont les données sont analysées et transmises
  • Renforcement du plan de lutte contre les violences avec un cycle de conférence mené par un juriste.

 

La santé

  • Lutte contre la désertification médicale : des aides pour inciter l’implantation des médecins sur le territoire ont été lancées : bourse de stage pour les internes en médecine, bourse d’engagement pour les étudiants s’engageant à exercer sur le territoire dès l’obtention de leur diplôme et aide à l’installation pour favoriser l’installation de médecins généralistes. Depuis leur création, 100 000€ ont été versés pour 56 bourses de stage, 2 bourses d’engagement et une aide à l’installation de médecins généralistes sur le territoire.
  • Un comité consultatif composé d’élus et de médecins du territoire continue le travail sur la question de la désertification.
  • Le centre de ressources en santé publique, disposant d’outils pédagogiques et animé par un agent de santé publique du Centre Hospitalier accueille 250 professionnels.
  • Formation de 50 ambassadeurs santé pour être relais de message de prévention
  • Accompagnement des associations par le biais des subventions classiques mais également via l’Appel à Manifestation d’Intérêt pour lequel 20000€ sont mobilisables chaque année.

 

La jeunesse

Pour équilibrer l’offre sur le territoire suite à la fusion des intercommunalités, le service a évolué :

  • 2 accueils de loisirs sans hébergement ouverts pendant les petites vacances (sauf Noël) et 3 pendant la période estivale.
  • La micro-crèche ouverte désormais sur 5 jours sur le site unique de Colleret.
  • Des ateliers parents-enfants mis en place chaque samedi sur une commune rurale du territoire.

Pour la mise en place de toutes ces actions, le contrat enfance-jeunesse a été renouvelé de 2016 à 2019.

L’habitat

  • Mise en place d’un partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales en 2017 pour repérer les logements locatifs non décents avec plus de 600 visites réalisées par le prestataire SOLIHA.
  • 735 logements sociaux programmés sur le territoire de l’Agglomération, financés à hauteur de 1 483 777 € par l’Etat et 1 344 700€ par l’Agglo.
  • 1 055 dossiers de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) agréés pour un montant de subvention de 10 815 564€ par l’ANAH et 4 209 823€ par l’Agglo.
  • 214 familles de gens du voyage sont accueillies sur les 78 places des aires d’accueil du territoire

 

Le tourisme

  • Un nouvel office de tourisme intercommunal créé en 2017 pour une meilleure visibilité de l’offre touristique et une collaboration à l’échelle de l’arrondissement.

 

La solidarité se traduit à différentes échelles :

  • L’Agglomération a été choisie par le défenseur des droits comme site expérimental pour la lutte contre les discriminations. Dans ce cadre un plan de formation touchant 200 personnes a été mis en place.
  • L’Agglo soutient les communes ou des projets majeurs pour le territoire comme la voirie d’accès du nouveau centre hospitalier de Maubeuge à hauteur de 757 298€ HT, le Pont entre Bachant et Pont-sur-Sambre avec une participation de 246 978 €
  • Fonds de concours de 260 000€ par commune sur la durée du mandat pour des projets communaux comme la construction d’une salle omnisport à COLLERET (249 595 €), La réhabilitation de l’école marie Curie à FEIGNIES (260 000 €), l’extension et la rénovation de la salle de sport Léon Philippe à ROUSIES (260 000 €)
  • Création en 2018 du fonds local d’animation permettant de soutenir les actions communales ou d’associations locales.
  • Mise en place d’actions pour être au plus près des habitants, de leurs attentes et leurs besoins « 1 semaine mon quartier », « ensemble pour une agglomération solidaire » soit 1300 participants aux différentes manifestations, plus de 2000 produits d’hygiène collectés, 630 élèves sensibilisés à la lutte contre les discriminations et au vivre ensemble…

 

Grâce au soutien de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), le territoire de l’Agglomération a déployé, de 2006 à 2020, son Programme de Renouvellement Urbain (PRU) sur les communes de Maubeuge (l’Epinette et Sous le Bois), Louvroil (Sous le Bois), Jeumont (Les Roquelles et le Lambreçon), Aulnoye-Aymeries (08 mai) et Hautmont. Après le PRU, l’Agglo s’est engagée dans un nouvel acte du renouvellement urbain : le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) pour les quartiers de Sous le Bois (Maubeuge/Louvroil), Provinces Françaises (Maubeuge), Pont de Pierre (Maubeuge), Prés du Paradis (Louvroil) et Jeumont Centre pour 290 millions d’investissement.

Le service Environnement et le service Finances s’engagent à faire de l’Agglo une collectivité responsable :

  • Déclinaison du plan d’actions trame verte et bleue :

> 100 ha d’espaces naturels et 40 km de chemin de halage entretenus, et bientôt 145 km de cours d’eau.

> Requalification des friches industrielles : la friche Miroux à Ferrière-la-Grande, site dépollué, renaturé et aménagé pour permettre l’accueil du public et offrir une zone d’expansion de crue. La requalification de la friche Uranie à Ferrière-la-Grande est en cours.

> Obtention de 3 libellules, depuis 3 ans, au concours national ‘Capitale française de la biodiversité’.

> 3 chantiers de plantations citoyennes avec les écoles et 50 animations nature ont été organisés à destinations du grand public.

  • Dans le cadre de l’Opération de Reconquête de la Qualité de l’Eau :
    • Accompagnement des communes pour la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires non agricoles
    • Une instance de concertation avec le monde agricole a été mise en place.
    • Contribution à l’amélioration de l’assainissement avec 168 contrôles de raccordement réalisés sur les secteurs vulnérables de la ressource en eau et 69 contrôles d’assainissement non collectif.
  • Etudes des phénomènes d’effondrement des bétoires avec le BRGM avec une cartographie des zones à risques annexée au PLUi et la création d’un fonds sous conditions pour le comblement.
  • Lutte contre les espèces exotiques envahissantes avec l’accompagnement technique à l’arrachage de l’Hydrocotyle fausse-renoncule.
  • Mise en place, en partenariat avec le Parc naturel régional de l’Avesnois, du Programme d’Actions de Prévention des Inondations. Le projet a été lancé à la fin du 1er semestre 2019. Montant estimatif du projet 1 100 000€ dont 147 000€ de participation de l’Agglo.
  • Modification du mode de gestion des déchets verts et des encombrants pour permettre plus d’efficacité et une diminution des coûts.
  • Développement des colonnes enterrées à Feignies, Leval, Rousies la Sablonnière, PRU Sous-le-Bois Maubeuge/Louvroil, Jeumont les Douanes et Theophile Haut et Maubeuge Grévaux-les-guides.
  • Expérimentation de la collecte du verre en apport volontaire en cours dans 3 communes.
  • 34 500 tonnes d’ordures ménagères collectées par an, 3 500 tonnes de verre, 6 500 tonnes de recyclables.
  • 271 composteurs de 800L et 119 de 400L ont été vendus.
  • Harmonisation des horaire de déchetteries avec une large amplitude horaire et une ouverture 7 jours sur 7.

En chiffres : pour les bennes eco-mobilier, 52% des meubles sont recyclés ou réutilisés, 38% transformés en valorisation énergétique et 10% éliminés.

  • Production sur 18 communes depuis 2014 de 27,5 millions de m3 d’eau potable distribués avec une qualité 100% conforme -aux normes en vigueur.
  • Dans le cadre du nouveau contrat de délégation de service public :
    • 5km de réseaux renouvelés
    • Signature d’un nouveau contrat de délégation de service public proposant la télé relève et 3 accueils de proximité supplémentaire
  • Signature des statuts de la SAS pour la création de l’unité de méthanisation.

 

Financièrement :

Baisse puis maintien des dépenses de fonctionnement tout en augmentant les recettes.

Pour désenclaver le territoire, les services de l’Agglo travaillent à la mobilité et au déploiement du numérique.

  • Ouverture du Pôle numérique avec son espace de 350 m2 dédié à l’innovation et à la création de nouveaux services :
    • Espace de 350 m² dédié à l’innovation et à la création de nouveaux services
    • Formation Grande Ecole du numérique
    • Création d’un campus universitaire IN’TECH
    • 2 start-up hébergées dans les locaux du Pôle numérique
  • Convention entre l’Agglo, Orange, l’Université Polytechnique Hauts-de-France et la Caisse des dépôts afin de déployer des actions concrètes comme des conférences et ateliers sur le projet de transformation digitale de son tissu économique et social, sur la médiation « jeune public » avec 375 enfants formés sur le numérique ou encore 700 jeunes inscrits à Réussir en Sambre Avesnois qui vont bénéficier d’un atelier e-réputation
  • Déploiement de la fibre en cours. Tout le territoire sera couvert pour 2021.
  • Depuis 2012, la CAMVS est territoire pilote du projet de développement de bornes de recharge pour véhicules électriques. Avec 50 bornes installées sur l’ensemble du territoire, le réseau devient le plus important sur le Région Haut-de-France.
  • En 2015, l’Agglomération a finalisé la liaison Maubeuge-gare/voie verte de l’Avesnois, portion de l’eurovéloroute N°3 dénommée la scandibérique qui relie Trondheim en Norvège à Saint Jacques de Compostelle en Espagne. En 2018, une étude pré-opérationnelle a été engagée pour la réalisation de la connexion entre Maubeuge gare et la forêt de Mormal.
  • Signature du protocole de gestion partagée de la voie d’eau en décembre 2015 à Landrecies pour la réouverture du Canal de La Sambre à l’Oise. Les travaux débuteront fin 2019 permettant une réouverture pour la saison touristique de 2021. Le port de plaisance d’Hautmont, géré par l’Agglomération en partenariat avec la Ville et la Yacht Club d’Hautmont, où d’ores et déjà 40 bateaux sont stationnés, en verra son activité développée.
  • Aménagement des Pôles Gare :
    • Création d’un parc autour de la médiathèque, acquisition et la démolition de deux ilots dégradés (Palmiotti et Atelier D), transfert de cellules commerciales vers des cellules réhabilitées, création de 65 logements (Théophile Haut et Douanes), réappropriation de la friche Seyfert à Jeumont.
    • Acquisition, dépollution, démantèlement d’une friche de 9 ha en centre-ville à Maubeuge. Ouverture du KFC en 2017.