Nous suivre :
S'abonner à la newsletter

En 1 clic

Glissez pour défiler

La requalification des friches

Historiquement, le Val de Sambre est un fleuron de l’industrie et de la sidérurgie. Avant la Première Guerre mondiale, la vallée fournissait 10% de la production sidérurgique française. L’essor du réseau ferroviaire et routier, notamment à l’international, entraîne le développement de la construction électrique. Le territoire va connaître dans ce domaine une véritable euphorie. Plusieurs autres activités vont également émerger comme l’industrie du verre, la construction de glaceries et l’implantation d’usines de céramique.

La désindustrialisation et la requalification environnementale des friches

Avec la crise de 1970, de nombreuses usines se délocalisent, délaissant les voies d’eaux au profit des infrastructures routières. Le bassin va ainsi perdre  près de 18 000 emplois en 20 ans.

La reconversion de ces friches industrielles en espaces naturels constitue un enjeu majeur pour l’Agglo, qui souhaite trouver un équilibre entre développement urbain, préservation des activités agricoles et protection des espaces naturels.

Un partenariat fort avec l’EPF

Partenaire technique et financier incontournable, l’Etablissement Public Foncier (EPF) accompagne l’Agglo dans la reconquête de friches industrielles depuis le début des années 90 dans une stratégie de développement urbain et économique. A partir des années 2000, cette politique a évolué vers un objectif de reconquête environnementale (en lien avec la Trame Verte et Bleue régionale).

Des conventions sont mises en place avec l’EPF pour l’acquisition de ces sites et la réalisation des travaux (démolition, désamiantage, dépollution…) nécessaires à leur requalification future. L’Agglo s’engage ensuite sur leur gestion selon les enjeux retenus : développement économique, préservation de la biodiversité, lutte contre les inondations…

Plusieurs sites ont bénéficié de cette requalification environnementale et sont devenus des “cœurs de nature » (Pantegnies, Portes des Marpiniaux, …). D’autres sont en cours de reconversion, à court et moyen terme : Miroux, Uranie…